Accueil ACHETER & LOUER VOS ARTICLES DE BAPTEME DRAGEES DE BAPTEME L’origine de ces coutumes incontournables des dragées, le cadeau souvenir des baptêmes

L’origine de ces coutumes incontournables des dragées, le cadeau souvenir des baptêmes

2 min de lecture
Commentaires fermés sur L’origine de ces coutumes incontournables des dragées, le cadeau souvenir des baptêmes
0
67

Depuis très longtemps on offre ce symbole de fécondité, fertilité, bonheur et de vie lors des baptêmes

Mais d’où vient ce symbole ?

Dans la mythologie grecque, l’amande fut le symbole de l’amour éternel.
En effet, les Dieux firent revenir à la vie sous forme d’un amandier, une jeune femme qui s’était donnée la mort par amour de Démphon. Celui ci avait alors jurer amour éternel à celle ci au pied de l’amandier.

Par la suite, dès le X siècle , la coutume de l’amande au baptême commença.
En effet, à cette époque lors des baptêmes le parrain jetaient des poignets de noisettes et d’amandes à la sortie de l’église, un signe d’agrégation à la communauté, un signe aussi de fécondité et de vie.

La dragée en lui même naquit en 1220

Un apothicaire de Verdun désireux de conserver plus facilement les amandes qu’il transportait les enroba de sucre et de miel,
Par la suite le sucre de canne remplaça le miel.

La dragée connut un franc succès, il s’exporta en Hollande, en Russie, dans les grandes cours d’Europe et prit la réputation d’améliorer la fécondité et commença donc à être offert pour les mariages et baptêmes.

  • Un petit coin magique pour les enfants

    Pour rendre la salle de réception ou votre maison vraiment agréable et pratique je vous pr…
  • Quand Halloween s’invite

    Toujours dans la série baptême en automne : si vous souhaitez souligner la période d&rsquo…
  • Un buffet dessert renversant

    Dans la série Halloween s’invite : vous avez prévu votre décoration de baptême mais …
Afficher plus d'articles
Les commentaires sont fermés.

Cherchez aussi

Ma décoration mongolfière

Voici une inspiration de décoration très aérienne L’idée d’utiliser la montgol…