Les origines du baptême catholique

3 min de lecture
0
0
36

Dès les origines, le baptême apparaît comme l’un des 3 sacrements chrétiens, il est le tout premier, il est celui qui fait entrer dans la communauté chrétienne, il est celui de l’initiation chrétienne.

Saint Paul déjà le dit dans ses lettres, il est baptisé comme tous les fidèles. Ils obéissent au Christ lui-même «  Allez dans toutes les nations faites des disciples , les baptisant au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit » Évangile de Mathieu.

Depuis toujours, l’eau est l’élément central du baptême d’où son nom qui signifie en latin plonger,

La spécificité chrétienne est qu’on ne se baigne pas, on est baigné par quelqu’un d’autre, au nom du Christ.

Le baptême permettait de laver de tout péché, c’est pourquoi il était souvent réalisé en fin de vie afin de demander le pardon.

Pour cela un fidèle se portait gardon, ce fidèle est l’ancêtre du parrain, on l’appelait « sponsor » celui qui pousse.

Avec le christianisation, la proportion d’adultes et enfants demandant le baptême s’inverse.

Au XII ème siècle, on commence à baptiser les bébés en nombre. En effet, afin de répondre à une mortalité infantile, à des infanticides de masse à cause des famines, guerres et de la pauvreté, la baptême apparaît comme la réponse à un besoin de sauver les enfants et bébés

Devant ce nombre de baptême en augmentation exponentielle, les prêts doivent baptiser en urgence. De ce fait né le baptême par effusion, remplaçant le baptême par immersion, un gain de temps non négligeable. Quelques gouttes suffisent alors.

Le baptême à l’âge adulte comme enfant est l’union à Dieu, il est un moment important pour toute personne.

Afficher plus d'articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cherchez aussi

Le rôle du parrain et de la marraine dans la religion catholique

Le rôle du parrain et de la marraine dans la religion catholique : Ils ne sont pas là pour…